L’équipe artistique

Une famille retrouvée

On sait bien que, souvent, une compagnie se résume à son animateur. J’ai souhaité pour ma  art retrouver dans les productions de la Compagnie Fabbrica les artistes avec lesquels je  ravaille depuis de nombreuses années.
Ils figuraient dans mon projet d’équipe artistique les dernières années, ils sont toujours à mes côtés.
Ce sont le scénographe et musicien Vincent Tordjman, l’éclairagiste Christian Pinaud, la  ostumière Cidalia da Costa, et la collaboratrice artistique Pauline Masson.

Vincent Tordjman

Vincent Tordjman conçoit des scénographies de théâtre, d’opéra et d’expositions, des décors de théâtre, des projets d’architecture intérieure et du mobilier. Il monte également des projets pluridisciplinaires joignant plasticiens, musiciens, graphistes.

Il produit aussi de la musique et du design sonore sous le nom de Vicnet.

Sa conception de l’espace inclut une considération attentive au détail des objets qui le constituent, y compris les plus immatériels comme le son et la lumière, pour proposer aux spectateurs ou utilisateurs des expériences radicales et nouvelles.

À l’école Camondo à Paris, il enseigne le projet d’architecture intérieure et de design.

Christian Pinaud

Diplômé de l’École de la Rue Blanche en 1986, Christian Pinaud débute ensuite sa carrière d’éclairagiste.

Il accompagne Alain Françon pendant plusieurs années au cours des créations La Remise, Les Pièces de guerre, La Mouette, La Compagnie des hommes, Edouard II.

Depuis 2000 il partage avec Charles Tordjman une intense collaboration pour le théâtre et l’opéra qui l’a amené à mettre en lumière plus de 20 spectacles, dont Daewoo, Vers toi terre promise, Der Kaiser von Atlantis, etc.

Parallèlement, il crée avec Jean Varela la Compagnie In Situ.

Ces dix dernières années, il a été amené à travailler pour de grandes scènes d’opéra : Paris, Tokyo, Séoul, Venise, Florence, ou encore San Francisco.

Cidalia Da Costa

Après une formation aux Arts Plastiques à Paris 8, elle intègre pendant 2 ans l’atelier de costumes de Marie Gromtseff. Elle collabore ensuite avec des réalisateurs de cinéma, puis travaille dans le spectacle vivant avec Liliane de Quermadec, Nicolas Wadimof, Didier Bezace, Jean-Louis Benoît, Gilles Bouillon, Chantal Morel, Guy Delamotte, Philippe Adrien, Yves Beaunesnes, Brigitte Jacques, Vincent Colin, Michel Didym, Jean-Louis Jacopin, Jacques Nichet, Magali Leris, Hubert Colas, James Thiérré, David Géry, Gilbert Tsai, Etienne Pommeret, Cristophe Gayral, Laurence Renn, Cédric Gourmelon, Rachida Brakni pour le théâtre, et avec Caroline Marcadé, Bernardo Montet, Jean Gaudin et Catherine Divèrres pour la danse.

Elle collabore avec Charles Tordjman depuis l’an 2000.

Ses costumes ont été exposés au Centre Georges Pompidou, à la Grande Halle de la Villette, à la Comédie Française et au Musée du Costume de Moulins.

Pauline Masson

Née en 1986 à Nancy, Pauline Masson est metteure en scène, comédienne et collaboratrice artistique.

S’engageant un temps dans l’administration après ses études à SciencesPo Paris (attachée de production et administratrice de tournée au Théâtre Vidy-Lausanne de 2009 à 2011, chargée du mécénat au Festival d’Automne à Paris en 2011), elle se tourne résolument vers le plateau en 2012 et assiste plusieurs metteurs en scène (Charles Tordjman, Gabriel Dufay, Marie-Louise Bischofberger, Matěj Forman), tout en se formant en parallèle à l’art de l’interprétation à l’École du Jeu-Delphine Eliet.

Charles Tordjman est le premier à lui tendre la main, et elle collabore régulièrement avec lui depuis le spectacle Résumons-nous, d’après les Chroniques de la Montagne d’Alexandre Vialatte.

En tant que metteure en scène, Pauline Masson a monté Les Épiphanies-mystère profane d’Henri Pichette, au Théâtre de Suresnes Jean Vilar en octobre 2016 (reprise à la Bibliothèque Nationale de France en mars 2017), et le spectacle Entre ciel et terre, d’après l’écrivain islandais Jón Kalman Stefánsson au Parvis d’Avignon en juillet 2017, lieu dont elle a par ailleurs assuré la programmation artistique pour l’édition 2017 du Festival d’Avignon.