La Révolte d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam


Création : 17 mars 2018 Théâtre de Poche-Montparnasse
MISE EN SCENE : Charles Tordjman

Avec : Julie-Marie Parmentier, Olivier Cruveiller

Collaboration artistique : Pauline Masson

Scénographie : Vincent Tordjman

Lumières : Christian Pinaud

Costumes : Cidalia Da Costa

Maquillage et coiffures : Cécile Kretschmar

Musique : Vicnet

Production : Théâtre de Poche-Montparnasse

Coproduction : Compagnie Fabbrica

Il y a quarante ans de cela, j’essayai de persuader le poète Bernard Noël d’écrire pour le théâtre. Il entendait cette demande avec bienveillance et attention. Il refusa tout d’abord (mais accepta plus tard…) et en me quittant me dit ceci : « Lisez Villiers de l’Isle Adam… »
Ce que je fis immédiatement sachant à quel point le regard de cet immense poète est aigu et sensible.
Je n’ai pas été déçu et découvris, entre autres, La Révolte.

(photo by Pascal Victor/ArtComPress)

On est saisi par la limpidité et l’économie troublante de cette étrange départ d’Elisabeth quittant à jamais un mari dont la conversation est certes aussi plate qu’un billet de banque stupéfait. On a le souffle coupé de cet état des comptes qu’elle fait en partant. On est soufflé par ce qu’il aura fallu de courage et on est encore plus soufflé quand après quatre heures , elle revient , vaincue, glacée, dévastée.
Il faut bien sûr prendre garde à ne pas vouloir faire le malin avec ce splendide arrachement. Ne pas trop expliquer, mais laisser le mystère travailler en nous.
Certes La Révolte est bien écrite en 1870 mais combien proche par cet immense désir de quitter les plats pays, les espaces étriqués.
Il faudra faire entendre ce que dit Elisabeth, savoir comment son âme disparaît, s’éteint dans le vide de sa vie. Je ne sais pourquoi Elisabeth me fait penser à ces personnages de Marguerite Duras aux vies rasées, balayées. `
Probablement parce que notre temps a besoin d’entendre ces aveux d’échecs qui sont autant de triomphe contre ce qui nous réduit et nous conduit à renoncer.

Charles Tordjman

(photo by Pascal Victor/ArtComPress)

(photos by Pascal Victor/ArtComPress)